©2019 by Cecilia Poullain. Proudly created with Wix.com

facebook photo.jpg

Cecilia Poullain

Ecrivaine
Comédienne
Chanteuse

 

Classique, idiosyncratique,

Rêveuse dynamique,

Tête en l’air, solitaire,

Extravertique.

Inutilement peureuse,

Etonnamment courageuse,

Malicieuse, amoureuse,

Electrique.

 

A propos de moi

De tous ces années et semaines, de tous ces jours et heures, de tous ces minutes et secondes, les uns attachés aux autres d’une façon arbitraire et relativement désordonnée, comment puis-j’extraire des fils qui me permettent de dire : c’est bien ça, ma vie ?
Bien entendu, je pourrais extraire les gros fils évidents, épais comme des cordes. Les grands événements publics dont on parle : de mon enfance à Sydney et de mes allers et retours entre l’Australie et l’Europe, de mon mariage à un français et de l’adoption de nos deux enfants,  de mes études et de mes postes dans des cabinets d’avocat et des banques et des entreprises.
Ces gros fils, ces grands événements  dont les gens pourraient dire : « Quel succès ! Regardez cette vie, que c’est formidable ! Que pourrait-on vouloir de plus ? »
Et, modestement, en haussant une épaule, je pourrais répondre, « ce n’est pas si mal peut-être, compte tenu des circonstances ».
Mais ce n’est pas ça, et je le sais.
J’ai plutôt envie de crier: « Que fais-je, dans ce monde de chiffres et de colonnes Excel et de négociation contractuelle ? Qui suis-je, dans ce milieu où tout le monde s’habille pareil ? »
Jusqu’au jour où on me dit : « tu es une créative ! » et je tombe à la renverse. Surement, on parle de l’autre personne dans la salle. Je jette un coup d’œil au-dessus de mon épaule pour vérifier.  Mais non. Il n’y a personne.
Je respire profondément, prends mon stylo et mon cahier et commence à écrire. Et là, tout devient d’une évidence implacable. Les autres fils de ma vie, fins comme un cheveu, doux à toucher, enfouillés quelque part à l’intérieur de moi-même, se mettent en mouvement et commencent à se tisser. Tous ces petits événements, les autres heures et minutes et secondes, que personne ne voit et dont personne ne parle. Les livres que j’ai lue, allongée sur mon lit, qui m'ont appris la vibration d'une phrase ; les heures devant le piano qui ont installé le sens du rythme ; les années en tant qu’étrangère qui m’ont donné un regard un peu particulier.
Les fils se passent au-dessus et en-dessous, se mêlant les uns avec les autres, tissant un tissu d’une légèreté incandescente. Et sur le somment d’une colline, un coin dans chaque main, je le laisse flotter dans le vent. Et puis, j'ai envie de dire, tranquillement, modestement : "Regardez mes amis, regardez mon tissu.  J’espère qu'il vous plaît, car c'est ça, ma vie."

 

Le plus petit des instants

Dans « Le plus petit des instants », l'histoire de la Terre est représentée par des moments très précis - des « petits instants » présents dans le titre – qui, progressivement, nous invitent à ouvrir les yeux sur la Terre. Ils parlent de sa beauté, du miracle de la vie et de la création humaine et, aujourd'hui, de tout ce qu’on risque de perdre.

« Le plus petit des instants » prend la forme de neuf contes courts. Pourquoi « le plus petit des instants » ? Car l’histoire est une accumulation d’instants éphémères créés seconde après seconde, minute après minute et que c’est dans ces instants, même le plus petit d'entre eux, que se trouve la richesse de la vie.

https://www.youtube.com/watch?v=fezApRZqHDQ

https://www.youtube.com/watch?v=igQgyVXAYQI

 

Témoignages pour « Le plus petit des instants »

Un immense bravo pour ce très beau texte et cette interprétation si émouvante.  Un vrai concentré de l’univers en l’espace d’une heure.

Alice


Votre poésie est belle à l’oreille. Superbe. Je suis sous le charme de votre spectacle. Vous avez une délicatesse et une grâce qui confine au ravissement. La malice vous va bien.  Vous m’avez fait rire. 

Fabrice


Nous avons passé des instants légers, graves et parfois jubilatoires.

François


Je vous remercie pour ce spectacle très surprenant et très émouvant.  Quant aux textes, ils sont à la fois légers et profonds.

Anne

Votre spectacle était merveilleux et parfaitement juste. 

Annick

_DSC0036.JPG
 

Ma biographie

1966 : Née à Sydney, Australie

1989 : Bachelor of Arts, spécialisation littérature, Bachelor of Laws, Australie

1990 - 2004 : avocat et juriste en Australie, Angleterre et France

2007 - présent : structureur de fonds d’investissement

2016 - présent : médiatrice pour le groupe Natixis

1973 - 1985 : Formation musicale - piano

1996 - présent : Travail de la voix ; performances régulières en tant que chanteuse soliste

2015 : ALEPH écriture, Module 1

2016 : ALEPH écriture Module 2  

2017 : Premier one-woman show : “Reconciliation”, textes et chansons.  Mise en scène : Anne Epstein. Accompagnement : Thomas Le Colleter (piano)

2017 : The Writers Studio, First Draft Novel and Script-writing Course

2019 : Deuxième one-woman show : “Le plus petit des instants”, La Comédie italienne, Paris.              Mise en scène : Anne Epstein.  Musique originale : Barnabé Fontaine (piano)

2019 - présent : The Writers Studio, Second Draft Novel and Script-writing Course

 

Contact